SS Gyalwang Drukpa

 

HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa
HH Gyalwang Drukpa

Au lever du dixième jour du premier mois du calendrier tibétain de l’année Lièvre-Eau, au moment même où les Maîtres qui s’étaient rassemblés à Tso Péma pour les fêtes de Tsé Tchou exécutaient la première danse rituelle des Huit Manifestations de Gourou Padmasambhava, le souverain Dragon vint au monde.
Son père, Kyabjé Bairo Rinpoché, est l’émanation du grand saint et traducteur Vairochana, précieux Maître incarné du monastère de Kathok Shitchen dans le Kham. Sa mère, Keuntchok Paldreun, appartient à la noble descendance du seigneur Nyang.


Présent au moment de sa naissance, l’autorité suprême de la lignée Nyingma, Sa Sainteté Dudjom Rinpoché, en personne, lui donna le nom de Jigmé Péma Wangchen.
Reconnu officiellement comme douzième incarnation du Gyalwang Drukpa par Leurs Saintetés le quatorzième Dalaï lama, le seizième Karmapa et d’autres grands Maîtres, il fut officiellement intronisé en 1966 à Dharamsala par Sa Sainteté le Dalaï Lama, puis en 1967 dans le monastère de sa propre Lignée, Dotsok, à Darjeeling. Kyabjé Touksé Rinpoché fut son Maître principal. Il reçut les vœux de refuge et l’ordination mineure de Sa Sainteté le Karmapa et étudia auprès de Khenpo Noryang, Khenpo Tcheudrak et de Kyabjé Bairo Rinpoché, son propre père.
Il reçut de Touksé Rinpoché, l’ensemble des initiations de la glorieuse Lignée Drukpa, les explications qui libèrent et les lectures rituelles qui en forment l’assise : les instructions du Mahamoudra, les six yogas de Naropa, les sept liens de l’interdépendance, la transmission orale des Dakinis, etc. Ainsi, il assimila la sève et la quintessence de toutes les transmissions profondes de la Lignée.

Les grands Maîtres, desquels Sa Sainteté Gyalwang Drukpa a reçu des Enseignements, sont principalement Touksé Rinpoché, Sa Sainteté Dudjom Rinpoché, Bairo Rinpoché et Sa Sainteté le quatorzième Dalaï Lama, évoqués précédemment, le seigneur du Refuge Kyabjé Trulshik Rinpoché, Pawo Rinpoché, Dodruptchen Rinpoché, Euntrul Dampa Rinpoché, Droubwang Kunzang Dordjé Dampa ainsi que d’illustres Yogis tels Lobpon Gangri Kunzang Dordjé et Gen Khyentsé.
Sa Sainteté Gyalwang Drukpa déploie une très grande activité. En plus du monastère de Darjeeling, siège de la Lignée, auquel est relié le centre de retraite de 3 ans de Chitray, Sa Sainteté a aussi fondé le monastère du Mont Druk Amitbha où vivent plus de 600 nones. Les monastères du Laddhak sont en cours de restauration, notamment Hémis. On peut dire que la Lignée rayonne de part le monde. Son activité est toujours grandissante dans le Kham (Tibet oriental) à Nangchen et Zigar et en Inde, à Darjeeling, Kampagar et Bylakuppe. Sa Sainteté a fondé plusieurs centres à travers le monde, particulièrement en Europe (Paris, Londres, Genève, Monaco, en Allemagne, en Espagne et en Pologne) et aussi au USA, au Mexique et au Pérou. D'autres centres sont actifs en Asie (Malaisie, Hong-Kong, Taïwan et au Vietnam) et en Australie. Les activités, d'un tel maître au rayonnement extraordinaire sont dédiées pour le bien de tous les êtres, aussi bien sur le plan spirituel qu'à travers de nombreuses activités humanitaires. Ainsi le complexe éducatif "Druk White Lotus" à Shey au ladhak doté notamment d'une école, permet déjà 500 enfants, certains issus des familles les plus reculées, d'accéder à l'instruction tout en préservant leurs repères culturels.
En 2007, Sa Sainteté à initié le projet "Live to Love" incitant ses étudiants et disciples à s'investir dans différentes activités altruistes comme l'éducation, le soutien aux personnes malades, l'aide humanitaire ou encore la protection de l'environnement.



La Lignée Drukpa sur www.drukpa.org

Biographie de Sa Sainteté sur www.drukpa.org

Site de Sa Sainteté : www.drukpa.org/

Imprimer